Accepter ses émotions | La vie c’est 50/50

Il y a quelques temps déjà, j’ai pris (enfin ?) conscience de ce fait difficile à accepter au premier abord. Notre quotidien, mon quotidien, est constitué en moyenne, de 50% d’émotions agréables et de 50% d’émotions désagréables. C’est une moyenne, donc cela veut dire qu’il y aura des journées où la balance penchera plutôt vers l’agréable, et d’autres, plutôt vers le désagréable. Pourtant, accepter ses émotions est important, même les mauvais jours ! Je vous en parle plus en détails tout de suite.

Qu’est-ce qu’une vie heureuse ?

Cela a été une sacrée prise de conscience pour moi, parce que j’étais tombée, comme l’écrit Russ Harris dans son livre « Le piège du bonheur », dans l’illusion qu’une vie 100% agréable était le but ultime à atteindre. Cette illusion me laissait penser qu’une fois ce but atteint, enfin je pourrais me dire que je suis heureuse, que tout va bien, et ne plus être sans cesse dans la crainte de ce truc qui va me tomber dessus. Et n’est-ce pas cela que nous espérons chaque jour ? Ne plus vivre le désagréable ? Sauf que c’est complètement impossible !

Pourquoi accepter ses émotions ?

Comme je vous l’ai expliqué dans cet article sur les émotions, nous ne pouvons pas avoir de contrôle sur la survenue d’évènements et sur l’émergence des émotions, les agréables comme les désagréables. Par contre, nous avons du pouvoir sur la façon dont nous les accueillons.

Si nous sommes crispés par l’idée que les émotions désagréables ne devraient pas exister, nous passons notre temps et dépensons beaucoup d’énergie à tenter de les bloquer. Vous voyez, un peu comme si nous maintenions un ballon bien gonflé sous l’eau. Cela marche un temps ! C’est même un très bon exercice pour muscler nos bras, si seulement c’était ça l’intention de cette manœuvre ! Seulement, au bout d’un moment, nous n’en pouvons plus, et nous nous prenons le ballon dans la figure. 

Lutter contre le ressenti de nos émotions, c’est la même chose. Certains de nous arrivent à lutter pendant des mois, des années, des décennies… pour un jour s’effondrer, vides de toute énergie. Et sans rien comprendre à ce qui se passe, ni à pourquoi ils n’arrivent plus à maintenir le ballon sous l’eau.

Comment accepter ses émotions ?

Comprendre que chaque émotion a une place dans notre quotidien

Ce qui va nous permettre d’économiser beaucoup d’énergie, c’est de stopper la lutte, et d’accepter que toutes nos émotions, tous nos ressentis, ont une place à prendre dans notre quotidien. 

Identifier nos différentes émotions

Et qui plus est, tous ces ressentis sont tous très importants à ressentir et à identifier, parce que ce sont des informations précieuses. Ils sont comme une boussole intérieure, qui vient nous renseigner sur nos besoins du moment, ceux qui sont comblés, et ceux qui ne le sont pas, ou pas assez. N’hésitez pas à en découvrir plus dans cet Ebook que je vous offre en suivant ce lien !

Apprendre à jongler avec les événements agréables et désagréables

Réaliser cela nous fait gagner en flexibilité, nous permet de nous adapter aux événements de notre vie, qu’ils soient agréables ou désagréables !

Découvrir la thérapie ACT pour mieux accepter ses émotions

Ne plus tomber dans le piège du bonheur, est un élément essentiel de la thérapie ACT, thérapie d’acceptation et d’engagement, qui nous invite à réaliser que nous avons du pouvoir, non pas sur les circonstances de notre vie, mais sur ce que nous choisissons d’en faire. 

En apprenant, petit à petit, à accueillir nos pensées, nos émotions, nos ressentis, nous apprenons à devenir plus flexibles, et à nous adapter aux vagues de notre quotidien.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’ACT et sur la façon dont je l’utilise dans mes accompagnements, n’hésitez pas à me contacter, je serais ravie de vous en parler.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *