Mieux se connaître pour mieux s’orienter : avec quels outils ?

Mieux se connaître pour mieux s’orienter : avec quels outils ?

Comment faire un choix d’orientation ? Voilà une question rencontrée par de très nombreuses personnes : des jeunes lors de leurs études, bien sûr, mais aussi des adultes, à l’occasion d’une reconversion. Bien que fréquemment posée, cette question est loin d’être simple. Cela demande d’effectuer une démarche d’introspection, afin de mieux se connaître pour mieux s’orienter. Cerner son profil personnel et professionnel, réapprendre la connaissance de soi, ce ne sont pas toujours des démarches faciles à accomplir seul. Heureusement, il existe des méthodes et outils d’aide à l’orientation – et pas seulement les classiques tests métiers et autres tests d’orientation. Je vous parle ici de ceux que j’utilise lors de mes séances d’accompagnement de projet professionnel.

Mon outil « socle » lors d’un accompagnement de projet professionnel : Potentialis®

Dans les bilans d’orientation que je propose, que ce soit pour les jeunes à partir de 15 ans, ou pour les adultes qui réfléchissent à une reconversion, j’utilise deux outils principaux :

  • la démarche Potentialis®
  • et l’approche éducative ADVP (activation du développement vocationnel et personnel).

Je les trouve extrêmement pertinents, dans un premier temps, pour apprendre à mieux se connaître soi-même ; pour redécouvrir son fonctionnement. Dans un second temps, ils permettent de mettre en mots des idées qui vont confirmer une piste d’orientation ou découvrir celles qui seraient le plus en adéquation avec son profil. J’ai envie de vous les faire découvrir dans cet article, afin de vous faire entrer dans les coulisses des bilans et tests d’orientation.

Pourquoi la démarche Potentialis® ?

Commençons par la démarche Potentialis®. Il s’agit pour moi du socle du bilan. Je propose 5 formules, avec des durées différentes :

  • 3 pour les jeunes ;
  • 2 pour les adultes.

Quelle que soit la formule choisie, nous commençons toujours par l’auto-évaluation de vos potentiels forts avec la démarche Potentialis®. Pourquoi ? Déjà, parce que j’adore utiliser cet outil ! Il est très ludique, et surtout, il permet une mise en lumière de vos potentiels forts d’une manière simple. Ainsi, vous pouvez mieux comprendre pourquoi, par exemple, ce qu’on vous demande dans votre travail vous semble pénible. Si vous n’avez pas le potentiel fort qui correspond à cette tâche ou à cette fonction, vous aurez besoin d’y mettre beaucoup plus d’énergie qu’une autre personne. Vous vous trouverez parfois en difficulté et risquerez de vous épuiser. En revanche, si on vous demande d’utiliser vos potentiels forts, vous allez vous surprendre à faire preuve de beaucoup d’efficacité. Ainsi, vous prendrez plus de plaisir à effectuer votre travail et vous développerez plus facilement des connaissances et des compétences en lien avec vos potentiels forts. Ce sera un cercle vertueux bien plus motivant ! Les adultes qui viennent me voir pour faire un bilan de potentiels de compétences avec la démarche Potentialis® peuvent ainsi comprendre pourquoi, si tel est le cas, ils souffrent dans leur activité professionnelle actuelle.

Chez les jeunes, Potentialis® va permettre de comprendre quelle est la manière la plus efficace d’apprendre. Connaître leurs potentiels forts va également leur donner plus confiance en eux, parce qu’ils comprendront pourquoi ils réussissent facilement certaines choses, et plus difficilement d’autres.

Comment fonctionne la démarche Potentialis® ?

Les 4 groupes de potentiels

Comment cela se déroule-t-il ? Cette démarche prend en compte 4 groupes de potentiels :

  • les potentiels sensoriels ;
  • les potentiels de créativité ;
  • les potentiels de raisonnement logique ;
  • et les potentiels de communication.

Ils constituent le trajet d’intégration des informations que nous captons dans notre environnement. Voici un peu plus de détails sur chacun d’eux :

  1. A – Les potentiels sensoriels

Avec les potentiels sensoriels (écouter, observer, humer, palper et déguster), vous allez saisir les éléments sensoriels qui vous entourent. Ce sont des « portes d’entrée » et nous n’avons pas tous les mêmes. Certaines personnes, plutôt visuelles, utiliseront essentiellement la vue. D’autres, plus auditives, auront une ouïe plus efficace. D’autres encore utiliseront un ensemble de sens. Grâce à cette auto-évaluation, vous pourrez mieux comprendre ce qui va fonctionner chez vous pour mémoriser. Ainsi, si vous avez une bonne mémoire photographique : faire des schémas ou mettre des couleurs pourra vous permettre d’apprendre plus facilement. Si vous êtes tactile : mettre votre corps en mouvement facilitera sans doute l’apprentissage d’une leçon.

  1. B – Les potentiels sensoriels secondaires

Lorsque les 3 potentiels sensoriels secondaires (humer, palper et déguster) sont forts, cela montre une bonne sensibilité aux choses et aux gens. On parle alors d’une personne intuitive, qui « sent » les tendances, les personnes et les événements.

  • Les potentiels de créativité

Avec les potentiels de créativité, vous en apprendrez plus sur votre sens de l’innovation, ou sur votre efficacité dans l’urgence. Vous réfléchirez à votre adaptation aux changements, et mettrez le doigt sur votre curiosité à découvrir de nouvelles choses.

  • Les potentiels de raisonnement logique

Avec les potentiels de raisonnement logique (rien à voir avec les mathématiques !), vous découvrirez quelle(s) étape(s) de la résolution de problème est ou sont des atouts pour vous.

  • Les potentiels de communication

Enfin, avec les potentiels de communication, vous évaluerez la façon dont vous restituez aux autres les informations perçues et analysées de votre environnement.

Les priorités de vie

Avec Potentialis®, nous travaillions également sur vos priorités de vie. En effet, au-delà de vos compétences, il est important de prendre en compte ce qui est le plus important pour vous, pour votre carrière et votre vie personnelle. À la fin de ce bilan, vous repartez avec des pistes en matière de secteurs d’activités et de fonctions dans l’entreprise qui correspondent à vos potentiels forts et à vos priorités.

Le bilan avec la démarche Potentialis® peut suffire à confirmer que vous êtes sur la bonne voie, ou vous permettre de poursuivre ensuite en autonomie votre exploration des pistes qui se dégagent. Ceci étant, il est également possible de poursuivre avec un bilan plus long.

Mes outils pour approfondir et mieux se connaître pour mieux s’orienter : le modèle RIASEC et la démarche éducative ADVP

Le modèle RIASEC

Pour l’étape suivante, nous utilisons un questionnaire en ligne, selon la typologie RIASEC. Sans rentrer dans les détails, il permet, une fois complété, d’échanger autour de votre profil. Si vous souhaitez en savoir plus cette typologie, vous pouvez vous rendre ici. Cela vous permet d’avoir une autre vision de votre fonctionnement, qui vient confirmer, mais avec un autre point de vue, ce que Potentialis® a mis en lumière. Vous recevez également un contre-rendu écrit de ce questionnaire avec une liste de métiers qui correspondent à votre profil. Il ne faut, bien sûr, pas la prendre au pied de la lettre, mais la regarder comme une liste d’idées, des pistes de réflexion.

La démarche ADVP

Son fonctionnement

Ensuite, si vous choisissez de faire le bilan le plus long (9 h 30 pour les jeunes et 12 h pour les adultes en reconversion), j’utilise la démarche éducative ADVP. Pour en savoir plus sur la théorie de la démarche, ça se passe ici. Grâce aux exercices proposés par l’ADVP, vous allez pouvoir :

  • explorer vos centres d’intérêts ;
  • (re)découvrir vos atouts et compétences ;
  • creuser vos valeurs ;
  • mieux connaître vos traits de personnalité ;
  • ainsi que les conditions que vous souhaiterez rencontrer dans votre travail.

Si vous avez fait votre l’objectif « mieux se connaître pour mieux s’orienter », l’ADVP vous permettra d’aller réellement au bout de cette démarche. Pour se faire, nous utilisons des activités très ludiques, tels que cet exercice « Pourquoi je travaille ? », que je trouve particulièrement pertinent et que je propose de vous détailler ci-dessous.

Exemple d’exercice de la démarche ADVP

Le but ici est de mettre en lumière les valeurs qui vous motivent dans votre travail ou qui donneront du sens à votre future activité professionnelle. Il n’est pas courant de réfléchir à cette question du sens, or cela me semble fondamental de passer par cette étape. En effet, qu’est-ce qui vous donne l’envie de vous lever chaque matin pour aller travailler, si ce n’est le sens que vous donnez à votre activité ?

Dans cet exercice, je vous propose de vous poser cette question : « Pourquoi je travaille ? », et de donner trois réponses. Notez sur une feuille les premières qui vous viennent à l’esprit. Peut-être avez-vous répondu, par exemple : « Pour gagner ma vie, pour me sentir utile, pour transmettre ». Vous allez ensuite reprendre chacune de ces trois réponses et vous poser de nouveau cette question : « Pourquoi ? », et donner de nouveau trois réponses. Par exemple, si vous avez noté : « Pour gagner ma vie. », posez-vous la question : « Pourquoi je veux gagner ma vie ? » et notez trois réponses. Procédez ainsi de nouveau : « Pourquoi je veux avoir un toit sur ma tête ? » Réponse suivante : « Pour me sentir en sécurité ». Ici se dessine un besoin important pour vous : celui de sécurité. Si on poursuit : « Pourquoi je veux me sentir en sécurité ? », « Parce que je ne supporte pas l’idée d’être dans l’incertitude financière », et ainsi de suite. Vous voyez le principe ? Continuez vraiment jusqu’au moment où vous ne trouvez plus de réponse, ou peut-être jusqu’à ce que vous commenciez à tourner en rond. Des besoins et des valeurs importantes pour vous vont émerger : notez-les. Faites cela pour chacune des trois réponses que vous avez données au début. Vos réponses vous semblaient « anodines » ? Vous pensiez que n’importe qui aurait pu donner les mêmes ? Cet exercice vous permettra de constater que des besoins et valeurs intimes, qui ont du sens pour vous, se cachent derrière ces réponses. La suite de l’exercice vous encourage à lister ces valeurs et à les hiérarchiser. Ainsi sera mis en lumière ce qu’il sera essentiel de trouver dans votre future activité professionnelle.

La fin de la démarche

D’autres exercices, avec des supports visuels notamment, vont petit à petit vous permettre de remplir une fiche de synthèse. Celle-ci regroupera l’ensemble du travail et des points que nous explorons ensemble pendant le bilan. Ces exercices prennent entre autres une forme visuelle, notamment lorsqu’il est question des environnements professionnels et de métiers précis. Au fur et à mesure de ce travail et de ce recueil de données, des pistes émergeront.

À la fin du bilan, généralement entre les deux dernières séances, je vous encouragerai à aller explorer concrètement ces pistes, en faisant des recherches et en interrogeant des professionnels. Le but sera de confronter l’idée que vous avez de ce secteur, de cette formation ou de ce métier, avec la réalité. C’est à mon avis une étape importante avant de s’engager dans une voie ou dans une autre.

Vous venez de découvrir des méthodes pour choisir un futur métier. Cependant, gardez en tête que faire un bilan d’orientation n’est pas magique. Quels que soient les outils utilisés, cela demande un travail d’introspection, de questionnement et d’enquête que je ne peux pas mener à votre place. Vous seul avez la possibilité d’entamer et de mener à bien cette démarche de meilleure connaissance de soi. Néanmoins, je suis là pour vous guider. Ensemble, nous verrons pas à pas comment apprendre à mieux se connaître soi-même et comment trouver son orientation professionnelle. Ainsi, à la fin de cet accompagnement, vous saurez qui vous êtes et ce à quoi vous aspirez pour vous épanouir dans votre travail. Si vous souhaitez plus de détails, n’hésitez pas à prendre un rendez-vous de contact. C’est gratuit et cela nous donne l’occasion de vérifier que ce que je propose dans ces bilans correspond bien à vos attentes. À bientôt !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité